Pipistrellus nathusii La Pipistrelle de Nathusius est la plus grande des Pipistrelles. Son  envergure est de 220 à 250 mm et son poids varie entre 6 et 15,5 g.  Elle a un pelage dorsal long et laineux de couleur châtain à brun, et  un ventre plus terne et clair. Les membranes et les parties nues sont  sombres et la moitié de l'uropatagium au niveau dorsal est velue. La  Pipistrelle de Nathusius est la seule Pipistrelle dont la seconde  incisive de la mâchoire supérieure est aussi grande.   Cette espèce est présente en dessous de 60°N. En Suisse, elle est  commune sur le Plateau et est localisée sur le flanc sud-est du Jura,  dans certaines vallées des Préalpes. Il apparaît de grandes disparités  d'effectif et de sexe associées au caractère migrateur de l'espèce. La  Pipistrelle de Nathusius est une chauve-souris forestière de plaine. Elle fréquente les milieux  boisés diversifiés mais riches en plans d'eau. Ses gîtes hivernaux naturels se situent dans les  cavités arboricoles et dans les fissures d'écorce. On la trouve également au sein des bâtiments  derrière les bardages en bois des façades, et dans les murs creux. Cette espèce n'est pas  cavernicole. En été, étant petite, elle est capable de coloniser de très nombreux gîtes  arboricoles. En hiver comme en été, la Pipistrelle de Nathusius investit très facilement les  nichoirs. Cette espèce est très fidèle à ses gîtes sur de longues durées qui dépassent la  décennie. Le territoire de chasse de la Pipistrelle de Nathusius se compose principalement de  massifs boisés et de zones humides. De nombreux individus hibernent à l'écart des axes de  migration connus, mais ces rassemblements hivernaux sont bien moins populeux que ceux de la  Pipistrelle commune. L'espèce cohabite parfois avec les trois autres Pipistrelles. La Pipistrelle de  Nathusius a un comportement migratoire très prononcé, elle entreprend des déplacements  saisonniers sur de très grandes distances pour rejoindre ses lieux de  mise bas ou ses gîtes d'hibernation. Cela induit de fortes disparités  quant à sa présence et à son comportement estival. Grâce au  baguage d'individus pour mieux appréhender les axes migratoires et  les distances parcourues, un record de distance parcourue de 1905  km a été identifié, cela correspond à un déplacement entre la Lettonie  et la Croatie. Lorsque la Pipistrelle de Nathusius est manipulée en léthargie diurne,  sa particularité est de se mettre en posture d'akinésie, cela veut dire  que l'animal replie ses pieds et sa queue sur son abdomen et colle les  avant-bras à son thorax. Cette espèce est régulièrement victime des  éoliennes industrielles car c'est la moins agile des Pipistrelles. Elle  consomme essentiellement des Chironomes, mais son régime alimentaire suit les variations  saisonnières des insectes. En ce qui concerne la reproduction, l'essentiel des colonies de mise  bas se situe au nord et au nord-est de l'Europe centrale, mais les confusions avec les autres  espèces de Pipistrelles ont peut-être fait sous-estimer sa présence. L'espérance de vie moyenne  de la Pipistrelle de Nathusius est de 3 ans pour une femelle et un peu moins pour un mâle.  L'individu le plus âgé a atteint treize ans et un mois. Ses principales menaces sont la destruction  des zones humides, la disparition des forêts alluviales et des vieux arbres, et l'extension et  multiplication des parcs éoliens en Europe. Afin de protéger cette espèce, il est donc important  de maintenir les arbres sénescents, de favoriser les chênes solitaires dans les peuplements de  résineux, et de préserver des zones humides en forêt. 
Webmaster : Mouttet Fabrice
Accueil Les chauves-souris Activités Contact
© CCO Vaud 2013
Pipistrelle de Nathusius
CCO-Vaud